Les meilleures sorties hip-hop locales de l’été 2018

Le rappeur G.Grand et le beatmaker et producteur Jeepz, auteurs du projet The Written Word. Photo : @streetdreamsottawa 

Par Elly Laberge

Ce n’est pas un secret : en tant que passionnée de musique, j’ai un amour profond pour le rap; c’est d'ailleurs le premier genre musical vers lequel je me suis tournée. Depuis, j’en consomme pas mal tout le temps, un régime que certains qualifieraient d’excessif. Dans la région d’Ottawa-Gatineau, j'estime qu'on est chanceux de pouvoir compter plusieurs artistes et groupes hip-hop de talent que tout bon amateur du genre se doit de connaître. Certains d'entre eux nous présente justement des nouveautés. Voici donc les meilleures sorties musicales en matière de hip-hop à paraître dans la capitale nationale cet été.    

G. Grand — The Written Word
Quatre années se sont écoulées depuis la parution du dernier album solo du rappeur ottavien G.Grand, et l’attente aura certainement valu la peine. G.Grand fait un retour en force avec l’excellent The Written Word, un album empreint d’intelligence, de conscience, d’introspection, et de beats qui font hocher la tête. Fidèle à ses habitudes, le rappeur s’est une fois de plus associé à son acolyte Jeepz pour la production, est le résultat en fait le meilleur album de hip-hop local à paraître cette année, selon moi.

Mes morceaux préférés : Swords ft. DJ So Nice, The Written Word ft. Appolo the Child, Heat Rock, Radio et Illest On The M I ft. Luss

Missing LinX - SpaXe Camels
Avec SpaXe Camels, leur deuxième album à voir le jour, les quatre membres de Missing LinX mettent leurs talents de slameurs au service des fans de hip-hop de conscience grâce à leur style entraînant et leurs plumes aiguisées. Même si c’est peut-être un peu moins accessible comme son, ça reste que c’est du rap de qualité qui fait réfléchir, et ça en prend pour éveiller les esprits moins dégourdis. C’est le genre de hip-hop poétique qui aborde des thèmes universels comme la géopolitique, l’amour, la résistance au pouvoir et les relations humaines.    

Mes morceaux préférés : Atilla the Hun ft. Rude-Enemy, l’excellent Brown ft. Sir Realist et Funk-E Revolution

Buck-N-Nice — EMAG
Le 9 juin dernier, le duo Buck-N-Nice sortait EMAG (le mot GAME à l’envers), un deuxième album solide qui parle du rap jeu, et des défis et déceptions qui en font partie. La narrative qui relie chaque pièce est franchement réussie, malgré certaines longueurs. Accompagné du talentueux DJ So Nice à la prod, le emcee Sawbuck ne passe pas par quatre chemins pour livrer ses pensées, et ça rend la chose bien efficace. Ce n’est pas rien quand le légendaire producteur américain DJ Premier fait jouer ta pièce Nobody à son émission Live From HeadQCourterz diffusée sur SiriusXM… quand même!

Mes morceaux préférés : Try Me, Care Less, Killin Em et Real Ones pt. 1

Drae — TRI
Drae, c’est un gars qui roule sa bosse dans le monde du hip-hop local depuis plusieurs années. Il s’est démarqué grâce à sa participation à la semaine Canadian Music Week, au JUNOFest et au Bluesfest d’Ottawa; des opportunités qui lui ont permis de se faire remarquer. Avec son style plutôt alternatif, il nous livre son dernier projet, TRI, un mini-EP de trois morceaux qui frappe fort et qui témoigne d’une belle évolution artistique de la part du rappeur. C’est définitivement un artiste avec beaucoup de potentiel à surveiller.  

Mes morceaux préférés : Venom

Jeepz - Valencian Nights
Avec plus de 60 (!) beat tapes à son actif, Jeepz est assurément le producteur hip-hop le plus prolifique de la région d’Ottawa-Gatineau. Sur ce dernier projet nommé Valencian Nights, il nous offre des productions inspirées de la saison estivale, tout en maintenant son style boom-bap rétro qui saura plaire aux amateurs de hip-hop des années 90.  

Mes morceaux préférés : la très chill pièce v i be et Done.Saying

D-Track — Punaises zombie
Ça prend nul autre que le slameur et rappeur originaire de Gatineau D-Track pour sortir une track remplie d’humour abordant le fameux problème des punaises de lit qui affecte les gens en déménagement. C'est vraiment très drôle et ça donne bizarrement envie de se gratter. Bien joué!