Artiste en vedette : Dinorah Catzalco

CEIBA (2016), acrylique et plâtre sur bois, Dinorah Catzalco. Photo : gracieuseté de l’artiste

Par Elly Laberge

Chaque mois, l'équipe du Pressoir tente de vous faire découvrir des créateurs d’ici en faisant la promotion d'une ou d’un artiste de la région qui mérite d'être mis en lumière. Pour les prochaines semaines, on vous propose de rencontrer Dinorah Catzalco.

S’il y a une artiste de la région capable de nous faire voyager dans un monde imaginaire dans lequel les animaux et les êtres humains cohabitent en parfaite symbiose au sein d’un univers aussi coloré que captivant, c’est bien Dinorah Catzalco. L’artiste en arts visuels aux origines mexicaines réalise depuis plus d’une dizaine d’années des oeuvres éclatantes arborant des créatures intrigantes qui se trouvent à mi-chemin entre l’homme et la bête. Au coeur de sa pratique artistique, elle combine la peinture et la sculpture, créant ainsi des oeuvres tridimensionnelles à couper le souffle qui invitent à la contemplation, la réflexion et l’émerveillement.

Tirant son inspiration de ses souvenirs d’enfance teintés de mythologies préhispaniques et d’art populaire mexicain, l’artiste-peintre semble avoir une créativité sans borne qui lui permet d’explorer un vaste éventail de possibilités artistiques. Fascinée par la complexité de l’être humain et de son côté animal intrinsèque, Catzalco s’intéresse à la dualité et la complémentarité qui existent entre ces deux réalités. Comme elle l’indique, « les tons vifs, l’iconographie, les coloris éclatants, la répétition des lignes, des points, des cercles et des motifs… rappellent l’art populaire [et les traditions] mexicaines… » qu’elle honore et qu’elle fait perdurer à sa façon à travers son art.

Photo portrait de Dinorah Catzalco, gracieuseté de l’artiste.

Son parcours artistique l’a amené à exposer dans plusieurs villes du Québec, notamment à Montréal, Victoriaville, La Sarre et Portage-du-Fort, tant dans des expositions individuelles que collectives. En 2018, sa carrière d’artiste a connu un tournant important alors qu’elle a été nominée dans les catégories « Œuvre de l’année en Outaouais — CALQ » et « Artiste de la relève » aux Culturiades de Culture Outaouais; une belle marque de reconnaissance qui souligne son travail exceptionnel et son apport au milieu culturel.

Cette année, on pourra admirer ses œuvres au Centre d’exposition Art-image et à l’espace Odyssée de la Maison de la culture de Gatineau à l’occasion d’une exposition solo intitulée AFFLUX qui sera à l’affiche du 9 mai au 18 août 2019.

Pour ne rien manquer de cette incroyable artiste et pour la suivre dans son cheminement, il suffit d’aimer sa page Facebook.

Le Pressoir