À qui la rue ? À nous la rue!

 Photo : Lévy Marquis

Photo : Lévy Marquis

Par Cindy Savard

Les 6, 7 et 8 octobre prochains, lors de la longue fin de semaine de l’Action de Grâce, les visiteurs du Parc Oméga pourront assister à une prestation de la compagnie Espace Forain - L’ours et le chasseur - un spectacle théâtral d’art de rue fortement recommandable à tous les types de public, jeunes et moins jeunes. Bienvenue dans le merveilleux monde de l’art de rue!

L’art de la rue en pleine (ré)surgence

Depuis quelques années, une nouvelle ère est en constante évolution, celle où les manifestations artistiques se déploient hors des institutions réservées à des fins culturelles et deviennent accessibles au commun des mortels. C’est comme une renaissance de l’époque médiévale où on pouvait voir des mises en scène théâtrales audacieuses s’emparer des espaces publics pour véhiculer des messages, lever les interdits, les tabous et offrir des lieux de rassemblements festifs.

Chez nous en Outaouais, des artistes promeuvent cette forme d’art et se réapproprient la Rue (avec un grand R). Si vous étiez dans le coin du Centre-ville de Hull à la Saint-Jean Baptiste, vous avez sûrement assisté au Pique-Nique de la compagnie Espace Forain, mettant en scène une voiture des Années 50 - une Studebaker 1957 - qui s’avère l’objet d’ancrage pour assister aux tribulations d’un couple d’amoureux qui essaient de trouver l’endroit idéal pour pique-niquer. Les deux personnages sont à l’image d’une BD, ils usent du style de jeu à-la-Charlie-Chaplin pour critiquer de façon ludique le consumérisme à outrance et l’avide désir de possession matérielle :

“Cette interaction entre les deux personnages est une critique de l’américanité, des gars de char. On se fout de la gueule du monsieur qui se prend vraiment pour un autre, qui parle d’assurances et de voitures, qui s’écoute parler.” - Maxime Berthiaume, Fondateur et directeur de Espace Forain

Espace forain, une mission et des infrastructures plus grandes que nature!

Cette compagnie de théâtre de rue qui est présentement en plein essor a pris naissance en 2007 dans la Petite Nation, à Ripon. S’étant doté du mandat de produire des spectacles d’animation et des performances musicales dans le cadre de festivals et d’événements divers, les fondements de l’organisation reposent sur une mission artistique assumée :

“Ce qu’on veut, c’est occuper l’espace public dans des endroits non conformes aux arts et offrir une autre culture populaire à celle qu’on est habitués de voir. Avec les arts de la rue, c’est l’imagination qui détermine la limite des possibles et c’est ce qui la différencie du théâtre conventionnel. ”  - Maxime Berthiaume

L’idée première était de créer un festival intitulé Espace Forain sur un terrain vacant à St-André-Avellin. Après avoir fait venir la troupe Les Cochons souriants, le succès fut intense dès la première année et l’épuisement des troupes aura eu raison du projet. L’idée s’est transformée et Espace Forain allait dorénavant opter pour se déplacer dans des événements.

Ayant baigné dans l’industrie du spectacle et du théâtre de rue pendant plusieurs années, Maxime Berthiaume dirige depuis 2007 les activités de Espace Forain à partir de Ripon. Fasciné par les objets de grande taille, Maxime dispose d’un immense terrain pour entreposer toutes les structures qui sont devenues la marque de commerce de la compagnie. Parmi celles qui attirent l’attention des spectateurs, on retrouve l’immense chapiteau et la roulotte qui sera mise à contribution dans le cadre du spectacle L’ours et le chasseur qui sera présenté au Parc Oméga les 7, 8 et 9 octobre prochains.

“Notre marque de commerce ce sont nos machines. On arrive avec des patentes plutôt que des échassiers ou des machines gonflables.” - Maxime Berthiaume

L’ours et le chasseur, bientôt près de chez nous!

 Photo : Alex Paillon

Photo : Alex Paillon

Cette brillante prestation sans parole dure vingt-cinq minutes, juste assez courte pour garder l’attention des plus hyperactifs et juste assez longue pour développer une histoire qui aura le mérite de garder le public en haleine. L’idée de créer des scénarios sans parole permet d’ouvrir les possibilités et d’accéder à des marchés extérieurs. Selon Maxime, l’image s’avère plus forte que la parole, un concept qui est encore peu exploité au Québec.

“Avec notre spectacle L’ours et le chasseur, on est vraiment sur une lancée qui passe par le théâtre physique et le clown. Il y a un chasseur qui va finir par être chassé, un peu comme dans l’histoire qu’on retrouve dans le dessin animé Bugs Bunny.” - Maxime Berthiaume

_________________________________________________________________________________

Le spectacle L’ours et le chasseur sera présenté au Parc Oméga les 6, 7 et 8 octobre prochains, lors de la longue fin de semaine de l’Action de Grâce. Avec les comédiens Josiane Proteau et Étienne Bordeleau, mise en scène de James Keelan.

Pour plus d’information sur Espace Forain, consultez leur site web et leur page Facebook.

Le Pressoir